Le point sur l’affaire Rochette

Cette enquête a occupé bon nombre de mes journées, de mes soirées, de mes w-ends et parfois même une bonne partie de mes nuits pendant de nombreux mois.

Nous vous livreront bientôt le tout dernier épisode de cette histoire telle que nous l’avons vécue et vous verrez que la fin n’est pas moins intense que le reste de l’aventure… 

Près d’un an plus tard, le dossier continue de bouger et ce pourquoi je me suis engagé dans cette affaire est enfin arrivé. 

Une coroner vient d’être nommée, tandis que la police semble prête à vouloir élargir ses investigations. (En lire plus ICI)

La suite de l’histoire se trouve maintenant entre les mains des autorités. 

De la police et de la coroner dépendent les suites de ce dossier, les suites de cette enquête. 

Nous avons décidé de collaborer pleinement avec les autorités.

Je dis nous car c’est une décision qui a été prise en commun avec Patricia Rochette et son frère François. 

Tout ce que nous avons, toutes les pistes et informations que nous avons mises à jour sont désormais entre leurs mains.

Je sais très bien que plusieurs obstacles importants subsistent et je sais qu’il est possible que les autorités ne poussent pas l’affaire jusqu’au bout pour des raisons de budget, de volonté ou tout simplement parce que les pouvoirs publics pensent faire des choix rationnels en privilégiant les dossiers qui ont des chances d’aboutir plutôt que d’autres qui sont complexes et incertains.

C’est justement à cause de cela, entre autres, que j’ai cru qu’il fallait pousser notre enquête aussi loin que nous le pouvions pour aider Patricia Rochette dans sa quête de vérité.

Mais nous n’avons pas pu tout vérifier et certaines pistes, certaines hypothèses, restent encore inexplorées.

Je n’ai pas non plus toujours été d’accord avec Patricia ou avec son frère François sur certaines de ces pistes ou même sur leur façon de voir certains éléments du dossier, mais cela ne veut pas dire que leurs hypothèses soient moins bonnes que les autres.

Certaines décisions n’ont pas été faciles à prendre, mais il faut savoir faire des choix. 

Les miens étaient avant tout guidés par le souci de reconstruire morceau par morceau, avec rigueur et précision, une histoire trop longtemps restée dans l’ombre.

Beaucoup de gens connaissent maintenant Marie-Paule Rochette et nombreux sont ceux qui ont entendu parler de son histoire.

Quand je regarde son visage sur cette magnifique photographie, je me dis que quel que soit le résultat de tout cela…

Que le lien entre elle et la noyée de Rivière des Prairies soit enfin fait par la police… ou pas…

Ça en valait la peine et nous ne l’avons pas fait pour rien.

 

 

PS : Je souhaite remercier tous les membres d’ICI PREMIÈRE qui ont contribué de près ou de loin à faire ce balado et aussi tout particulièrement Cédric Chabuel dont l’immense talent est pour une très grande part dans la réussite de ce projet.

[Les images qui illustrent cet article viennent de François Rochette, la photo de couverture a été prise par Radio-Canada]