La disparition de Sébastien Métivier

S’il est évident qu’il n’y a aucune douleur qui soit à placer au dessus d’une autre, on peut tout de même s’entendre sur le fait que la disparition d’un enfant dont on est toujours sans nouvelles trente trois ans plus tard se place tristement au sommet des calvaires vécus par des parents.

Le 1er novembre 1984, le jeune Sébastien Métivier a été enlevé en plein rue dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve.

Contrairement aux autres enfants enlevés le même jour funeste, Wilton Lubin et Maurice Viens qui ont été retrouvés assassinés, la famille de Sébastien ignore toujours ce qu’est devenu le jeune garçon alors âgé de huit ans et demi.

La semaine passée, j’ai vu passer sur Facebook, le message de l’association « Les amis de Sébastien Métivier » qui annonçait une marche en souvenir du jeune garçon.

J’ai décidé de m’y rendre et j’ai rencontré sur place la soeur et la mère de Sébastien.

Il est difficile de ne pas être ému par la démarche d’une famille qui lutte contre l’oubli et qui cherche depuis tant d’années à maintenir l’espoir de retrouver un enfant chéri.

J’ai donc décidé de faire un podcast pour apporter une modeste contribution à leur action.

La page Facebook de soutien se trouve ICI.

Le numéro de téléphone de l’association est le :  514 236 9127

 

 

Islamophobie : mythe ou réalité ?

L’islamophobie.

Voilà un mot qui déchaîne les passions et génère des discussions pour le moins animées.

Argument rhétorique destiné à empêcher la critique de la religion musulmane ou réalité sociale ?

Pour certains, c’est l’argument des intégristes et autres « inclusifs » qui refusent de reconnaître et critiquer les travers de la religion musulmane tandis que pour d’autres c’est une réalité qui trouve sa source dans un ensemble d’éléments qui construisent une vision caricaturale de la religion musulmane et conduisent donc à sa stigmatisation.

J’ai assisté cette semaine à la conférence donnée sur ce sujet par le professeur Rachad Antonius et j’ai réalisé un enregistrement audio pour vous présenter à la fois ce sujet et cette conférence dont, à mon avis, l’intérêt principal est de poser le problème en dépassant les faits-divers et l’actualité afin de, ainsi qu’il le dit lui-même « clarifier le sens politique des termes du débat ».

 

Pour écouter l’audio, c’est ici : 

 

Et voici une question Twitter sur le sujet (nous nous entendons pour dire qu’une question Twitter n’a rien d’un sondage d’opinion).

 

 

 

 

 

 

 

 

Plusieurs publications dignes d’intérêt existent sur ce sujet comme cet ouvrage, paru aux Puf,  intitulé « Islamophobie : la fabrique d’un nouveau concept. État des lieux de la recherche ».

À signaler aussi cette étude menée sur les réseaux sociaux par le centre de recherche DEMOS dont les chiffres sont pour le moins inquiétants.

Un sujet qui mérite indubitablement plus de recherches et moins d’avis péremptoires dans les pages « Opinion » des journaux.