Les relationnistes du terrorisme

 

 

Capture d’écran 2014-05-29 à 09

Source Le Monde

Savez-vous qui sont les meilleurs relationnistes du djihad et en particulier d’Al Qaïda ?

Les journaux et les hebdomadaires qui font leurs choux gras depuis plus de dix ans avec des gros titres dignes de la NFL, du genre : «Abou Machin la terreur du maghreb» ou encore cette fois-ci dans le journal Le Monde «Abou Bakr Al-Baghdadi, le nouveau Ben Laden » !

Cela fait plus de dix ans que ça dure, depuis le 11 septembre, et que nous avons droit à des titres dignes de publicité corporatives pour souligner combien les terroristes sont efficaces et redoutables.

Quand Al Qaïda a commencé à installer sa stratégie d’attentats à l’échelle mondiale, il y a avait un élément que les terroristes ne pouvaient maitriser mais sur lequel ils comptaient tout particulièrement : qu’on parle d’eux et que les grands médias se fassent le relais de leur message de haine et de terreur.

Parce que, pour les terroristes, il ne suffit pas de tuer, d’assassiner, piller ou violer… Encore faut-il que ça se sache.

Et sur ce point, on peut dire que les terroristes ont gagné sur toute la ligne et même au delà de leurs rêves les plus fous.

Ben Laden, Ayman al-Zawahiri, Richard Reid ou Mohammed Atta sont aussi connus que Magic Johnson ou Mohamed Ali et ont fait plus souvent les premières pages des journaux que les personnalités les plus en vue de la planète.

Les médias, eux, engrangent des ventes avec des titres racoleurs et flatteurs pour ceux dont le but n’est autre que de faire parler de leur cause.

On se rapproche bientôt d’un deal « donnant donnant » : je tue beaucoup de monde pour que tu puisses faire des gros titres qui me pousseront à tuer encore plus de monde pour qu’on continue d’en parler encore plus…

Et on s’étonne qu’à Montréal, Paris, Milan, Berlin, Londres ou ailleurs, des milliers de jeunes fouillent le web pour suivre les traces de ces nouveaux « modèles » !

– Paru au JdM le 29 mai 2014

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire