Des fausses factures pour les travailleurs à la FTQ-Construction

Pauvre Jocelyn Dupuis, le voici inquiété parce qu’il a fait des fausses factures pour le bien des travailleurs de la FTQ-Construction.
Comme le dit si bien l’ex-secrétaire de la FTQ-Construction, Alain Pigeon, Dupuis participait à un système généralisé au sein de la FTQ-Construction.

Ce même Pigeon qui dit que le gentil Dupuis ne prenait rien pour lui mais que ces détournements de fonds ne servaient qu’à aider les membres du syndicat à payer leurs repas ou autres menues dépenses.
Franchement on croit rêver !

Il faudrait d’abord commencer par oublier que les lunchs à plus de 1000$ avec des grands crus étaient évidement une forme d’enrichissement personnel et qu’il n’y a guère de différence entre se mettre de l’argent dans les poches et mener la grande vie de façon disproportionnée sur le compte de la FTQ-Construction.

Il faudrait ensuite croire que Dupuis, proche des Hells Angels, vivant dans un univers de corruption, n’aurait jamais profité personnellement de cet argent facile et qu’il tenait une comptabilité rigoureuse de ce qu’il détournait pour le remettre en totalité aux honnêtes travailleurs e la construction.

Il faudrait enfin croire que dans un système que l’un des  anciens secrétaires (Alain Pigeon) décrit comme «…la structure établie et qui était connue de tous les directeurs» le modèle de détournement de fonds et de corruption n’aurait en rien affecté la moralité des participants au point que certains tentent d’en profiter à des fins personnelles.

Partout où l’argent circule illégalement à flot il n’y a pas de limites aux malversations et magouilles.
C’est ainsi que fonctionne la société, une fois la barrière sautée, aucune raison de s’arrêter à des considérations morales ou à l’intérêt collectif.

C’est pour cela que l’on considère la corruption comme un mal endémique qu’il faut totalement éradiquer si on ne veut pas qu’elle détruise entièrement les systèmes dans lesquels elle se propage.

Alain Pigeon, l’ancien secrétaire de la FTQ-Construction qui vient de témoigner pour Jocelyn Dupuis, peut essayer de nous faire croire le contraire.

Il ne fait que renforcer le sentiment que cette corruption est tellement bien ancrée dans le fonctionnement de la FTQ-Construction que tous la considère comme une règle normale de gestion.

Vite, un coup de balai !

– Pari sur le blogue du JdM le 17 avril 2014