Une commotion cérébrale après une charge policière le 3 avril

L’homme de 71 ans, qui avait été poussé au sol sur son vélo lors d’une charge du SPVM est hospitalisé pour une commotion cérébrale.
Il se nomme Robert Fransham et il est enseignant au secondaire a la retraite.
Son nom ne vous dit rien et pourtant vous l’avez vu sur tous les écrans de télévision la semaine passé.
Il a été blessé lors de la manifestation du 3 avril durant une charge du SPVM.
Capture d’écran 2014-04-03 à 22Bousculé par l’un des policiers de la ligne qui chargeait les manifestants, l’homme est tombé sur son vélo, ce qui lui a occasionné plusieurs blessures dont une importante à la jambe et l’autre à la tête.

Il est hospitalisé depuis hier pour une commotion cérébrale et d’autres examens se poursuivent tandis qu’il restera plusieurs jours à l’hôpital.

Comme plusieurs autres personnes blessées par des attaques ciblées de la part des policier, Robert Fransham prenait des photos.

Cette même journée, trois journalistes ont été blessées par des policiers et deux d’entre eux ont déposé des plaintes en déontologie.

Ces informations n’ont pas fait les manchettes des journaux et ce blogue est le seul à dévoiler les conséquences des blessures infligées à Robert Fransham lors de la charge policière de la manifestation du 3 avril.

[INFO EXCLUSIVE @analystepolice]

–  Paru sur le site du JdM le 11 avril 2014

Brutalité flagrante

Comme nous en avons l’habitude désormais, la manifestation de cet après midi s’est terminée par divers incidents et quelques arrestations.
Le SPVM, fidèle à sa méthode d’intervention a procédé à quelques charges en vue de disperser la foule.
Il y a eu quelques arrestations, mais aussi quelques blessés.

Un incident en particulier a retenu mon attention, c’est celui de cet homme blessé à la tête.
Interrogé sur la nature de cette blessure, le SPVM répondait ceci par l’intermédiaire de son compte Twitter :

Capture d’écran 2014-04-03 à 22.19.16

Ainsi, selon la police, il ne ferait aucun doute que l’homme aurait été blessé par un projectile qui viendrait probablement des manifestants…

Pourtant, plusieurs vidéos de très bonne qualité, ni tronquées ni partielles, viennent éclairer cet incident sous un jour très différent et démontrer plutôt que l’homme a été bousculé par un policier lors d’une charge.


(©vidéo 99% Média)

On voit clairement que l’homme a été heurté puis poussé par dessus son vélo avant de heurter le sol lourdement.

À la lumière de ces éléments, pour éviter que tout doute subsiste sur les circonstances de cet incident, le SPVM devrait immédiatement annoncer l’ouverture d’une enquête interne.

Vu le nombre d’incidents les années précédentes, le directeur lui-même devrait afficher cette volonté de transparence.

Personne ne peut dire que cette homme a été blessé par des manifestants, la lumière doit être faite sur cette affaire pour éviter que la défiance ne s’installe plus encore dans l’esprit des gens.

Il est temps…

Ci-dessous, la séquence en quelques images :

L’homme ne fait que se trouver sur le passage du policier.

L’homme est poussé au sol.

L'homme chute, tête vers le sol, qu'il va heurter violemment...

L’homme chute, tête vers le sol, qu’il va heurter violemment…