Une commotion cérébrale après une charge policière le 3 avril

L’homme de 71 ans, qui avait été poussé au sol sur son vélo lors d’une charge du SPVM est hospitalisé pour une commotion cérébrale.
Il se nomme Robert Fransham et il est enseignant au secondaire a la retraite.
Son nom ne vous dit rien et pourtant vous l’avez vu sur tous les écrans de télévision la semaine passé.
Il a été blessé lors de la manifestation du 3 avril durant une charge du SPVM.
Capture d’écran 2014-04-03 à 22Bousculé par l’un des policiers de la ligne qui chargeait les manifestants, l’homme est tombé sur son vélo, ce qui lui a occasionné plusieurs blessures dont une importante à la jambe et l’autre à la tête.

Il est hospitalisé depuis hier pour une commotion cérébrale et d’autres examens se poursuivent tandis qu’il restera plusieurs jours à l’hôpital.

Comme plusieurs autres personnes blessées par des attaques ciblées de la part des policier, Robert Fransham prenait des photos.

Cette même journée, trois journalistes ont été blessées par des policiers et deux d’entre eux ont déposé des plaintes en déontologie.

Ces informations n’ont pas fait les manchettes des journaux et ce blogue est le seul à dévoiler les conséquences des blessures infligées à Robert Fransham lors de la charge policière de la manifestation du 3 avril.

[INFO EXCLUSIVE @analystepolice]

–  Paru sur le site du JdM le 11 avril 2014

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire