Main avec des écouteurs

L’art du documentaire en balado

Une étude récente menée pour l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ) dresse un tableau peu encourageant de l’univers du documentaire audiovisuel au Québec. En matière de balados, c’est pourtant tout le contraire.

Photo : Daniel Fontenele | Unsplash

Le constat est clair : les balados documentaires comptent parmi les contenus les plus écoutés au Québec ces dernières années. 

Des preuves ? De l’exceptionnel Chemin de croix au troublant L’affaire Jolivet (qui font partie de la série de balados Histoires d’enquêtes de Radio-Canada), en passant par le passionnant Le casanova de Montréal de QUB Radio ou encore le touchant L’écorce et le noyau produit par Magneto, les exemples ne manquent pas. 

Souple et efficace

Moins complexe à réaliser qu’un documentaire télé, le documentaire audio permet de documenter plus facilement un sujet tout en offrant aux auditeurs un contenu aussi passionnant et complet, et ce, à une fraction du coût de production. 

En outre, puisque le format permet une écoute « à la carte », les auditeurs et auditrices ne manqueront pas une miette de telle ou telle enquête, même si elle s’étale sur plusieurs heures d’écoute. 

On peut donc prédire sans prendre de gros risques que le documentaire en balado a de beaux jours devant lui et qu’il occupera une part de plus en plus importante de la production audio. 

> LIRE AUSSI :
La baladodiffusion a le vent dans les voiles d’un océan à l’autre

En lire plus

Équipez-vous à petit prix et lancez votre balado

L’une des questions que se posent le plus souvent ceux et celles qui veulent se lancer dans le balado, est : « Quel équipement dois-je utiliser? » Pour répondre à cette interrogation, j’ai fait appel à Francis Parent-Valiquette.

Francis Parent-Valiquette, animateur du Santro Show, mais aussi (et surtout) producteur et réalisateur de balados depuis plusieurs années, est un pro du balado. Je lui ai posé quatre questions très directes. Voici ses réponses… avec mon petit grain de sel en plus !

En lire plus

Balado : trouvez votre niche!

Bertrand Dumont anime Radio légumes & Cie, un balado consacré à « la culture et l’entretien des plantes comestibles ». Approchant les 10 000 téléchargements pour la première saison en 2019, le balado est passé en 2020 à plus de 24 000 téléchargements en moins de six mois… Un succès cultivé au temps de la COVID-19.

Dans cette chronique, qui est la suite de celle-ci, j’aborderai trois éléments qui ont souvent une grande importance dans la réussite d’un balado.

Illustration : leremy | Adobe Stock

Ne pas partir de zéro

Pour lancer son projet, Bertrand Dumont a appliqué une règle importante dans la création de tout projet : partir de soi et de son expérience.

Celui qui a été rédacteur en chef de magazines horticoles, chroniqueur à la radio et à la télévision et auteur de plusieurs livres a su utiliser à la fois ses connaissances dans le milieu de la culture et de l’entretien des plantes comestibles et son expérience dans le monde des médias.

Il s’est aussi entouré d’une équipe compétente avec une coanimatrice, Janine Ross, qui cumule plus de 25 années d’expérience dans le domaine des médias.

POUR LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE, RENDEZ-VOUS SUR LESÉCRANS.CA

Choisir le sujet et le titre de son balado.

Les deux vont souvent ensemble, car quand on a décidé du sujet de son balado, on ne met généralement pas bien longtemps à se poser la question du nom à lui donner…

Illustration : Syuzann q | Adobe Stock

Le référencement

D’abord, réglons un point important avant même de penser au sujet et au titre. 

Si vous ne le savez pas déjà, dès sa création, le contenu de votre balado sera passé au filtre – étrange et mystérieux pour beaucoup d’entre nous – du référencement.

Tel l’agent Smith dans The Matrix, Google traquera le contenu et les mots-clés  jusque dans les sous-titres, et évidemment les métadonnées de votre balado.

Comme pour tout contenu disponible sur Internet, vous devrez donc être très attentif aux textes et mots-clés que vous utiliserez.

Pour aller plus loin, les plus méticuleux d’entre vous iront jusqu’à faire des recherches sur les mots-clés reliés à leur sujet afin d’optimiser le choix de leur  titre ou des informations sur le sujet, le contenu et les épisodes du balado.

Choisir le sujet de son balado

Voilà qui nous amène naturellement au choix du sujet de votre balado.

POUR LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE, RENDEZ-VOUS SUR LESÉCRANS.CA

CONSEILS POUR DÉBUTER VOTRE PODCAST.

Pour ceux et celles qui veulent créer leur balado, voici les 4 conseils de Simon et Bridget, créateurs de Ars-Moriendi et Interviews with exes.
Ceci est tiré de l’article complet que vous pouvez lire ICI.

©Jason Rosewell

Les 4 conseils de Bridget :

  • Se renseigner et bien choisir le matériel à utiliser en fonction des conditions d’enregistrement.
  • Ne jamais prendre la qualité audio à la légère.
  • Être authentique.
  • Avoir un formidable concept et veiller à la qualité de son contenu.

Les 4 conseils de Simon :

  • Retravailler ses épisodes en les écoutant plusieurs fois avant de les mettre en ligne.
  • Se tenir au courant de l’évolution technologique pour trouver du bon matériel à des coûts raisonnables.
  • Ne jamais sacrifier la qualité de son contenu ou de la technique.
  • Faire des recherches et se documenter, la préparation est la clé.

J’ajouterais enfin quelques grandes lignes directrices plus personnelles :

  • Partir de quelque chose qui nous touche, qui nous passionne et s’en tenir à une démarche honnête et sincère.
  • Accepter la critique et même la solliciter pour avoir un regard extérieur sur son travail, et surtout, en tenir compte.
  • Se préparer autant sur le plan de la scénarisation que de la technique et ne pas se lancer sans s’être donné un but, un objectif, même s’il est à court terme.
  • Avoir un concept unique qui nous est propre, mais qui a aussi un potentiel d’universalité.
  • Toujours veiller à avoir une approche originale et personnelle et ne pas oublier que les auditeurs doivent se retrouver dans votre contenu et satisfaire une curiosité ou une envie personnelle.