Ça ne tourne pas rond… à La Ronde

Des fois on se demande ce qui peut bien passer par la tête de certaines personnes et d’où sortent des idées aussi stupides que dangereuses.

Cette fois, c’est le parc d’attraction La Ronde qui nous en donne un formidable exemple avec l’idée de relever les empreintes digitales des gens qui entrent dans le parc.

Comme si le « passeport » avec la photo ne suffisait pas, maintenant il faut passer à la phase biométrique !

Il faut dire qu’il y a du secret industriel à protéger solidement à La Ronde pour que les propriétaires imaginent qu’il leur faut mettre en place un système que je n’ai même jamais connu dans les bureaux des services de renseignement pourtant habilités « Secret Défense » !

Sous peu, on nous annoncera que la sécurité des visiteurs aura été renforcée par l’installation d’un grillage électrique de 200 volts autour du site.
Les mines antipersonnel sont pour la phase suivante !

Non mais franchement ? Tout ça est complètement ridicule…

Et cerise sur le gâteau, on nous explique du côté de La Ronde «qu’on va générer une formule mathématique à partir de cette lecture et c’est cette lecture mathématique qu’on va conserver dans nos serveurs locaux seulement»…

Désolé de l’apprendre aux brillants cerveaux de La Ronde, mais c’est exactement le système du relevé dactyloscopique utilisé par la police pour identifier votre empreinte avec un nombre minimum de points de reconnaissance.

Évidemment, ceux qui disent qu’ils n’ont rien à se reprocher diront qu’il n’y a pas de souci à confier ses empreintes digitales pour aller faire un tour de manège…

Et pourquoi pas pour entrer chez IGA aussi ?

– Paru au JdM le 22 mai 2014

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire