La tenue de salafiste

Au détour d’un article du journal de Montréal, une phrase attire mon attention :

« Selon plusieurs voisins, un groupe de jeunes hommes arabes, dont plusieurs en tenue salafiste, avaient aussi l’habitude de fréquenter l’immeuble d’Imad Eddine Rafai à l’été et l’automne 2014. »

Mais, quelle est donc cette fameuse tenue de salafiste dont on nous parle ?

©el watan

Selon El Watan, la « tenue de salafiste »
ressemble à ce que l’on peut voir ci-contre.

 

 

 

 

Capture d’écran 2015-08-29 à 15.09.55Pourtant, selon le NouvelObs, ce sont ici des étudiants

salafistes qui prient en Tunisie…

 

 

 

 

salafistes
Selon cette photo tirée du site

almanar.com ceux-là aussi sont

des salafistes…

 

 

 

Voilà de quoi nous perdre un peu sur la nature exacte de cette tenue qui permettrait d’identifier sans coup férir le salafiste… et donc le potentiel terroriste.

Pour un peu, depuis que je me suis laissé pousser la barbe, il me suffirait de porter un pantalon un peu large avec mes chaussures de sport pour parader moi aussi accoutré comme un salafiste.

Voilà qui me fait penser à ces affiches du gouvernement français destinées à avertir les citoyens des premiers « signes visibles de radicalisation »…

 

radical gouvPHO91f625a2-aaec-11e4-8f1d-125f364952ec-805x453

Une campagne qui réduit à quelques comportements une attitude potentielle de « radicalisation djiadiste », rien de moins.

Ainsi, selon cette campagne, si votre enfant ne parle plus à ses amis, s’il est fâché ou en colère contre vous ou un autre membre

de la famille et/ou s’il change ses habitudes alimentaires… (rassurez-vous il y a, d’après cette campagne, d’autres indices)…

C’est sûrement que vous avez un djihadiste en puissance à la maison !

 

 

Le ridicule de cette campagne et le simplisme aberrant dont elle fait preuve n’ont évidemment pas tardé à donner des idées aux internautes.

stop-radicalisation

De quoi réfléchir aux stéréotypes qui donnent trop souvent lieu à des amalgames et qui n’apportent pas grand chose à la lutte contre la radicalisation…

 

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire