Le maire Rob Ford dans l’eau bouillante

Capture d’écran 2013-10-31 à 13

Document de cour – © National Post

La fameuse vidéo qui n’existait pas vient donc de refaire surface.

Est-ce le signal de la fin pour Rob Ford ?

Peut-être pas sur le plan judiciaire, après tout une vidéo de deux individus qui s’échangent quelque chose sur un stationnement ne prouve rien tant que personne ne vient expliquer en cour qu’il s’agissait de drogue.

Par contre, la bataille médiatique va être redoutablement difficile à partir de maintenant pour celui qui niait qu’une telle vidéo puisse exister.

Ne soyons pas naïfs, comme dit le proverbe « Quand ça a la forme du poisson et que ça sent le poisson… c’est du poisson ».

Dans le cas présent, tout accuse le maire Ford, des rumeurs concordantes jusqu’à ses dénégations qui ne veulent désormais plus rien dire face à ces images.

Au delà de l’affaire du maire Ford, cette histoire nous renvoie à une toute autre affaire, bien différente, mais qui possède un point commun avec ce dossier.

Les preuves numériques ne disparaissent jamais vraiment, le numérique n’est pas soluble dans la nature !

La vidéo qui n’existait pas vient de réapparaître et plus près de nous le policier Ian Davidson avait pris soin de mettre sur support numérique la liste des informateurs du SPVM qu’il avait dérobée à son propre service.

Selon la police, il n’existe pas de double de cette liste.

Suivant le même principe, il nous suffit de patienter, cette liste aussi va réapparaître un jour.

Celui entre les mains de qui elle aura été retrouvée en aura certainement long à dire sur cette histoire.

Ian Davidson était un informaticien, il savait que la liste qu’il possédait avait une incroyable valeur marchande.

Peut-on imaginer qu’il ne se soit pas assuré d’en déposer au moins une copie en lieu sûr ?

Nous connaissons maintenant le principe : tout corps numérique plongé dans la nature finit toujours par refaire surface.

Il suffit d’attendre.

– Paru au JdM le 31 octobre 2013

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire