VOL MH370 : mon entrevue à un journal français

“Ce que je sais, c’est que dès les premiers jours de la disparition de l’avion, j’ai eu une information de façon totalement hasardeuse selon laquelle une société basée à Montréal et spécialisée dans le traitement des données de vol, travaillait précisément sur le dossier malaisien. Je savais par mon métier qu’il n’existe pas trente-six mille sociétés capables de décrypter des informations de vol, de les comprendre et de les analyser… Le 11 mars, trois jours après la disparition du Boeing, la Malaisie annonçait qu’il n’y avait aucune raison de penser que l’avion avait continué sa route après avoir échappé aux radars. Moi, à la même date, par une source particulière, j’ai pu établir que, l’avion avait volé en vérité au moins 4 ou 5 heures après sa disparition. Mais Malaysian Airlines a continué de l’infirmer.”

LA SUITE ICI : http://www.ladepeche.fr/article/2014/04/06/1857356-boeing-disparu-un-mois-deja-et-toujours-aucune-piste.html

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire